Importance de l’échauffement

 

Article sur l’importance de l’échauffement par l’ordre professionnel de la physiothérapie du Québec

https://oppq.qc.ca/blogue/hockey-echauffement-prevenir-les-blessures/

résumé :

J’active les muscles qui me seront d’une aide précieuse sur la glace

Une fois votre fréquence cardiaque augmentée et vos muscles réchauffés, vous pouvez poursuivre avec les parties du corps qui seront les plus sollicitées lors de l’effort. Au hockey, ce sont les muscles fessiers, les hanches, les genoux, les mollets et les chevilles qui travaillent le plus.

J’assure mon amplitude avec des étirements balistiques

Les étirements balistiques consistent en une série de mouvements répétés de grande amplitude faits avec les bras et les jambes. Ils ont pour objectif de permettre au joueur de travailler l’amplitude de mouvement dont il aura besoin sur la glace.

Je n’oublie pas mes muscles stabilisateurs

Souvent négligé par les joueurs, l’échauffement de l’ensemble des muscles stabilisateurs, aussi appelé muscles profonds, est également très important pour éviter de se blesser.

Exercice de stabilisation: Muscle transverse de l’abdomen

En position couchée avec les genoux fléchis, contractez en forçant comme si vous vouliez retenir l’urine sans activer la ceinture abdominale. Le tronc et les cuisses doivent former une ligne droite. Si l’exercice est trop facile, vous pouvez effectuer une extension du genou pour amener la jambe dans le prolongement de l’axe tronc-cuisse. En tout temps, assurez-vous que le muscle transverse soit contracté de façon à ce qu’il n’y ait aucun mouvement du bassin.

Exercice de stabilisation: muscles périscapulaires et coiffe des rotateurs

Pour échauffer les muscles périscapulaires, vous pouvez utiliser un élastique que vous tendrez entre vos deux mains. En éloignant les mains et en maintenant cette tension, vous pouvez effectuer une élévation des bras. Cet exercice pourrait aussi être intégré avec une fente si vous vous en sentez capable.

Pour la coiffe des rotateurs, utilisez un élastique fixé au mur ou à une surface fixe pour effectuer une rotation externe de l’épaule. Pour ce faire, gardez l’épaule en position neutre et tirez sur l’élastique avec votre main afin d’effectuer un mouvement vers l’extérieur.

Exercice de stabilisation: fessiers

En position de planche latérale sur le coude, décollez le genou supérieur tout en maintenant les talons ensemble. Une attention particulière doit être portée à la contraction de la fesse afin que celle-ci soit bien activée. L’exercice peut être fait avec un élastique pour augmenter la difficulté.

 

); ga('send', 'pageview');